Lancement de l’étude « Engagements volontaires et coopération internationale dans un contexte ultramarin : Le cas de la Réunion »

Les potentielles répercussions des engagements solidaires à l’international, tant sur les individus que sur les territoires d’envoi et d’accueil, constituent une préoccupation majeure des pouvoirs publics, principaux financeurs des dispositifs de volontariat.

La Région Réunion appuie, depuis 2003, l’envoi de volontaires en Volontariat de Solidarité Internationale (VSI), en partenariat avec la Représentation Régionale de France Volontaires pour l’Afrique australe et océan Indien, basée à l’île de La Réunion.

En 2012, une convention de partenariat a également été signée entre France Volontaires et le Conseil départemental de La Réunion pour l’envoi de volontaires en VSI et en Service civique. Ces partenariats s’inscrivent dans la politique des collectivités locales, notamment des actions de co-développement durable, mobilisant des jeunes.

Ces programmes favorisent la mobilité des jeunes réunionnais, enjeu majeur en matière de politique de jeunesse dans un contexte insulaire.

A partir du cas de La Réunion, L’Observatoire de France Volontaires réalise une étude innovante croisant engagements volontaires et dimension territoriale : en quoi les engagements volontaires et solidaires à l’international sont-ils un levier d’autonomie des jeunes et de rayonnement régional ?

Pour répondre à cette question, France Volontaires a missionné Florence Ihaddadene pour une période de trois mois. Chercheure en sociologie, elle réalise sa thèse de doctorat sur la mise en œuvre du dispositif de Service civique. A l’issue de l’étude, ses résultats feront l’objet d’une présentation.

En espérant d’ores et déjà vous y retrouver nombreux !


Florence en entretien avec une ancienne VSI des Seychelles (au Barachois) à Saint-Denis

Crédits photos : France Volontaires AAOI