Communiqué de presse : Il faut accélérer la transition écologique et solidaire, selon un sondage 4D-IFOP

Communiqué

Un sondage IFOP, en partenariat avec l’Association 4D et le programme My World 2030 des Nations Unies, a été réalisé en France en amont du Forum politique de haut niveau, réunissant tous les États membres de l’ONU du 9 au 18 juillet 2018 à New York. Chaque année, ils doivent présenter les avancées concrètes réalisées pour construire un monde futur, viable, où personne ne serait laissé de côté. Parmi 17 grands enjeux présentés aux sondés, l’avènement de sociétés pacifiques et la mise en place d’institutions efficaces et responsables constituent l’une des priorités principales pour 50% des personnes interrogées. Or, seulement 9% d’entre elles estiment que des progrès ont été réalisés depuis 1 an. Un signal fort face à la montée du populisme, aux comportements isolationnistes et égoïstes des États, et à la multiplication des atteintes aux droits fondamentaux. 

Autre priorité citée par près de 6 répondants sur 10 : permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge (58%). Ainsi, ce n’est plus tant la surconsommation que l’on doit promettre, mais une vie plus harmonieuse, respectueuse de l’homme et de son environnement. 

Les 17 grands enjeux du sondage sont issus des Objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030, un projet de société auquel tous les États ont souscrit le 25 septembre 2015. Ces objectifs, pris tous ensemble, sont un formidable plan de transformation pour s’éloigner des seuils audelà desquels la Terre basculerait dans un état bien moins favorable au développement des sociétés humaines. De la dégradation des écosystèmes marins et côtiers à la rémanence de la pauvreté et l’accroissement des inégalités, les alertes quotidiennes sont autant de rappels de l’urgence à se donner un nouveau cap. 

La France doit changer de cap 

Malgré l’adoption des ODD il y a déjà 3 ans, aujourd’hui, nous ne pouvons que constater la difficulté des sociétés à changer et de la France à s’engager en faveur de la réalisation des ODD. Les sondés estiment en effet que de fortes régressions ont eu lieu en France depuis un an sur les enjeux de pauvreté (ODD 1) – 96% considèrent que la situation ne s’est pas améliorée. L’état des océans (ODD 14) ne s’est pas amélioré pour 93% d’entre eux. Quant aux inégalités au sein des pays et entre les pays (ODD 10), 92% des sondés estiment qu’elles n’ont pas reculé. 

Le plan de secours existe : la mise en œuvre ambitieuse par la France et l’Europe de l’Agenda 2030 peut véritablement accélérer la transition écologique et solidaire. Le sondage IFOP indique malheureusement que seulement 6% de la population connait cette politique. Difficile de réaliser cette utopie transformatrice sans que davantage de citoyens, de forces économiques, de programmes scolaires, d’associations et de pouvoirs publics s’en emparent, et en fassent des programmes collectifs auxquels tous peuvent adhérer pour les mettre en œuvre. 

La feuille de route nationale doit solliciter les citoyens

La feuille de route nationale pour la mise en œuvre des ODD est l’occasion de renforcer la connaissance et l’appropriation par les citoyens et les institutions de l’Agenda 2030. Pilotée par la secrétaire d’État à la transition écologique et solidaire Brune Poirson et construite en partenariat avec la société civile, cette feuille de route sera soumise à plusieurs concertations entre janvier et mars 2019, avant sa validation interministérielle. Cette phase de concertation doit nécessairement inclure le grand public. Accompagnée d’une participation citoyenne massive, la mise en œuvre copartagée de l’Agenda 2030 pourra seule nous rapprocher des objectifs de celui-ci : transformer notre monde en un environnement inclusif, sûr, et durable permettant à chaque citoyen de se reconnecter à soi, aux autres, et à la nature et de s’épanouir dans une mondialisation plus équitable et pacifiée. 

Contact presse : Vaia Tuuhia (Association 4D) +33 (0)7 81 65 51 47 Contact Ifop : Adeline Merceron / Frédéric Dabi +33 (0)1 45 84 14 44 

Téléchargez les résultats