Comment mesurer la contribution du volontariat au développement et à la réduction de la pauvreté ? Quels indicateurs possibles ?

En septembre 2013, le volontariat a été reconnu par l’Assemblée Générale des Nations Unies comme contributeur majeur pour le développement des sociétés. Parce qu’il naît de l’engagement citoyen, il peut contribuer à des actions "par le bas" et peut permettre de construire des ponts entre les cultures, le volontariat peut en effet constituer un facteur clé du "visage humain" du développement. 

Mais, comment rendre compte de ces effets ? Comment mesurer ces contributions au niveau de l’humain ? Quels indicateurs pouvons-nous proposer ?

A vos plumes !

Vos commentaires